le Rapport Cometa (Mise a jour)

 

sanstitre1gho-1.jpg

Origine du rapport cometa:

Après trois ans de travail, un « comité privé » représenté par Jean-Jacques Velasco remet « en main propre » en 1999 au Premier ministre Lionel Jospin un document non officiel intitulé « rapport COMETA » et cela sans qu'aucune demande de la part de l'État n'ait été faite. L'opération, recevant un écho médiatique, est suivie de la publication d'un ouvrage intitulé Les OVNI et la Défense : À quoi devons-nous nous préparer ?

Le rapport est un document, en 90 pages et trois parties distinctes plus une conclusion, de cas français ou étrangers, de leur étude depuis une soixantaine d'années,et des « aspects qui concernent la Défense nationale. »

Ont collaboré à ce rapport : Jean-Jacques Velasco (membre du CNES, ex-directeur du GEPAN et du SEPRA), le général Domange de l'Armée de l'air, Edmond Campagnac, ancien directeur technique d'Air France, le professeur André Lebeau (préambule), ancien président du CNES, et le Général de l'Armée de l'Air Norlain (préface), ancien directeur de l'IHEDN. Christian Marchal, de l'association COMETA, précise au sujet de ce rapport : « lorsque nous l'avons remis, il n'y a eu aucune réaction officielle ».

 

Par ce rapport un premier pas en France concernant la vérité sur les OVNI vient d'être franchi.

Dans sa conclusion, le COMETA affirme que la réalité physique des OVNIS, sous le contrôle d'êtres intelligents, est "quasi-certaine." Seule une hypothèse tient compte des données disponibles: l'hypothèse des visiteurs extraterrestres. Cette hypothèse est naturellement improuvée, mais a des conséquences de grande envergure. Les buts de ces visiteurs allégués demeurent inconnus mais doivent être le sujet de nos préoccupations.


Une liste non-exhaustive de ses membres est donnée au début, elle inclut: Le Général Bruno Lemoine, de l'Armée de l'Air (FA de l'IHEDN), L'Amiral Marc Merlo, (FA de l'IHEDN), Michel Algrin, Docteur en Sciences Politiques, Avocat à la Cour (FA de l'IHEDN), Le Général Pierre Bescond, ingénieur en armements (FA de l'IHEDN), Denis Blancher, Chef de la Police Nationale au Ministère de l'Intérieur, Christian Marchal, ingénieur en Chef au Corps des Mines et Directeur de Recherche à l'Office National de la Recherche Aéronautique (ONERA), le Général Alain Orszag, Ph.D. en physique, ingénieur en armements.


Conclusions du rapport

Considérant tout ce que nous avons appris sur les ovnis depuis 1947, le rapport conclut à « la réalité physique quasi-certaine d'objets volants totalement inconnus ». Il conclut, par ailleurs, qu'au vu des prouesses que manifestent les ovnis, l'hypothèse extraterrestre est la plus probable pour expliquer le phénomène OVNI : « Une seule hypothèse rend suffisamment compte des faits et ne fait appel, pour l'essentiel, qu'à la science d'aujourd'hui ; c'est celle de visiteurs extraterrestres »....« Les buts de ces éventuels visiteurs restent inconnus, mais doivent faire l'objet d'indispensables spéculations et de mises au point de scénarios prospectifs. »....« L'hypothèse extraterrestre est de loin la meilleure hypothèse scientifique ; elle n'est certes pas prouvée de façon catégorique, mais il existe en sa faveur de fortes présomptions, et si elle est exacte, elle est lourde de conséquences. » Enfin, le rapport prend position en faveur d'une meilleure étude scientifique du phénomène.

Source:http://www.cnes-geipan.fr

Source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Rapport_COMETA

telechargement-10-8.jpg

Facebook UFO Science OvniYoutube UFO Science OvniTwitter UFO Science Ovni

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site